Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

2007-10-25T23:02:50+02:00

L'amour

Publié par zoe

L'amour ne s'explique pas !         

C'est une chose comme ça,

Qui vient on ne sait d'où

Et vous prend tout à coup.

L'amour ça sert à quoi ?              

A nous donner d' la joie

Avec des larmes aux yeux...

C'est triste et merveilleux !

Mais toi, t'es le dernier,

Mais toi, t'es le premier !

Avant toi, 'y avait rien,

Avec toi je suis bien !

C'est toi que je voulais,

C'est toi qu'il me fallait !

Toi qui j'aimerai toujours...

Ça sert à ça, l'amour !...

Quelque chose qui nous tombe dessus un jour... Un coup de coeur, un flash, une prise de conscience sur une relation, une situation, un rapprochement... On se dit que c'est ça... Cette chose si particulière qu'on partage avec quelqu'un... A chaque fois, on y croit, c'est la magie de l'esprit humain. Le coeur peut en souffrir et parfois, une pharmacie n'y suffit pas... Mais quand ça se déroule bien, quand ça marche... C'est tellement bon ! Comme disait Jean de la Fontaine "Tout est mystère dans l'Amour"... Alors soyez heureux!

Voir les commentaires

2007-10-25T19:02:45+02:00

STEINBRUNN LE BAS un peu d'histoire

Publié par zoe

Historique de la commune

La découverte de traces d'une station néolithique (villa gallo-romaine des VIIIème - Xème siècles) au lieu-dit "SCHAENTZLE" indique une occupation ancienne et continue du ban communal. .

Cité dès le IXe siècle, le village Rattaché au bailliage de Landser, fut inféodé aux nobles de STEINBRUNN du XIIème au XIVème siècle. Cette famille compta parmi ses membres, Werner, ministériel de Louis de Ferrette (1188), Albert, chanoine de Bâle (1265), Agnès, abbesse d'Ottmarsheim (1323) et surtout Berthold, abbé de Murbach A l'extinction de cette famille, le village passa successivement aux mains des seigneurs de HESINGUE, des ZU RHEIN, des TRUCHSESS de WOHLHAUSEN et finalement des REINACH à partir de 1694 .Le château fort des Steinbrunn était entouré de fossés alimentés par les eaux du Muehlbach. Il fut saccagé en 1635, en même temps que celui de Landser.

Le manoir actuel, construit en 1695 par la veuve du dernier des Truchsess, Marie Françoise d'Andlau, porte les armoiries des deux familles .

 A l'extérieur du village, deux moulins, celui du Kaegy et celui de la Schleiffmühle ont cessé leurs activités à la fin du XIXème siècle.

Au nord de la localité, près de la chapelle Sainte Apolline, des pièces de monnaies romaines, des armes et des poteries, retrouvées au siècle dernier, attestent également une occupation du sol dès cette époque. Construite près d'une source dite Taufsteinbrunnen, elle fut peut-être un lieu de baptême dès le début de la christianisation du Sundgau. On y a trouvé des pièces de monnaies romaines, des armes et des poteries attestant une occupation du sol dès cette époque. Le site était occupé par le village disparu de « Klein Colmar », mentionné dans les textes.

 Sainte Apolline qui a subi le martyre au IIIe siècle, est invoquée contre les maux de dents et les douleurs stomatiques. Elle est également vénérée à Guevenmatten et à Franken. La chapelle, lieu de pèlerinage rénové en 1986, contient un crucifix du XVIIIe siècle. A l'avant, sur une stèle, est installée une croix de cimetière de 1787, avec le monogramme du Christ

L'église Steinbrunn-le-Bas comprenait autrefois deux paroisses, délimitées par un ruisseau. L'une était dédiée à saint Léger, l'autre à saint Laurent. C'est dans cette deuxième que le curé Jean Hofer prêcha, sans succès, la Réforme en 1524. A partir de 1545, les paroisses sont réunies mais les deux sanctuaires subsistent. Le presbytère actuel est alors construit.

En 1756, l'église Saint-Laurent est interdite au culte vu son état de délabrement, celle de Saint-Léger est reconstruite en 1773.

On y verra surtout, dans une niche, une pietà des année 1520 avec un Christ un peu plus tardif,

ainsi qu’à l'entrée du chœur, les statues

de saint Blaise portant deux cierges

et de saint Nicolas, provenant de la chapelle Sainte-Apolline.

La chaire, les autels et les fonts baptismaux forment un bel ensemble de style baroque.

Dans une fresque du plafond, Limido a représenté la Résurrection

et, sur le tableau du choeur, le Christ avec saint Laurent et saint Léger. Les habitants de Steinbrunn ont servi de modèles au peintre qui les a figurés devant l'église du village.

Le Christ en croix, de belle facture, au-dessus de la porte de la sacristie date de 1630.

Dans la rue Principale, à l'angle de la rue des Orphelins, on verra à droite une maison à colombage avec une inscription et des dessins sur les poutres d'angles. Elle fut édifiée en 1706 par le greffier Jean Wolfgang Bind (1662-1722). En face, une autre maison à colombage avec four à pain. Dans le virage, remarquer la première maison à droite en pierre, de style gothique

Depuis 1962, on note une reprise de l'accroissement démographique. Malgré la diminution du nombre d'exploitations agricoles, la persistance d'un patrimoine bâti, rural, civil ou religieux, témoigne de la civilisation rurale passée et garde une forte identité et un attrait certain au centre village.

Voir les commentaires

2007-10-25T16:27:14+02:00

STEINBRUNN LE BAS un peu de géographie

Publié par zoe

   La commune est situe a 275 m d altitude et sa superficie totale est de 8,58 km². Sa latitude est de 47° 40' 36" Nord et sa longitude de 7° 22'  04"

Il y a 854 ha de terres de cultures et prés ainsi que 207 ha de bois, 5 ha de jardins  et 7 ha de landes & étangs. 

Sa population est  d'environ 645 hab. (1999) 

Voir les commentaires

2007-10-18T22:24:05+02:00

STEINBRUNN LE BAS Mon village

Publié par zoe

                                                                                                                                    

Au sud de l'Alsace, entre Mulhouse, Saint Louis, Altkirch et Bâle se niche un sympathique petit pays :

                                                

Essentiellement rural, il s'étend de la plaine du Rhin aux collines du Sundgau. De beaux villages fleuris permettent de profiter de la nature, de l'air pur et de la tranquillité. Base idéale pour découvrir la Suisse, l'Allemagne, le Sundgau, le Jura, les Vosges... et l'Alsace.

                                                                         

Parmi ces 21 villages, voila :

STEINBRUNN-LE-BAS           

D'azur, au besant parti, d'argent et d'or.

 

 

                                                                    

commune française, située dans le département du Haut-Rhin et la région Alsace. Ses habitants sont appelés Steinbrunnois et Steinbrunnoises.

Situé à proximité directe des villages de Steinbrunn-le-Haut, Rantzwiller, Landser et Bruebach, ce petit village n'en est pas moins un carrefour de passage se situe aux portes du Sundgau et à 10 km au sud-est de la ville de Mulhouse, dans les derniers vallons du Jura alsacien sur la route qui mène d'Altkirch à Landser.

                               

Steinbrunn-le-bas s'ouvre à l'aval sur le bassin du cours d'eau Muehlbach qui relie entre elles, les communes de Steinbrunn le Haut, Landser et Diettwiller avant de rejoindre la plaine de la Hardt.

Autrefois, l'agriculture représentait l'activité principale des habitants du village, puis ce fut l'industrie mulhousienne qui attira la main-d'oeuvre et depuis les années 60, la Suisse voisine.

Ces dernières années, grâce à un développement maîtrisé de l'urbanisme, STEINBRUNN-LE-BAS a pu préserver son cadre de vie rural et garder l'identité héritée à travers les siècles. De ce fait, l'accroissement de la population s'est effectué de manière harmonieuse passant de 501 habitants en 1954 à 654 habitants en 2000.

 

                                                       

Comme son nom l'indique (« STEINBRUNN » vient du germanique Stein, pierre et Brunnen, source), le village possède de nombreuses sources et fontaine

Doté d'une histoire riche avec des vestiges de villa romaine entre STEINBRUNN-LE-BAS et RANTZWILLER, des fonts baptismaux datant du début de la christianisation du Sundgau près de la Chapelle Sainte Apolline, un château restauré en 1695 avec un portail armorié, des maisons de l'époque Renaissance en pierre, des maisons à colombages, une église Saint-Léger avec de beaux autels baroques et un moulin seigneurial, STEINBRUNN-LE-BAS mérite un détour.

a suivre ....

                                                                                                      
                                                                                                      

Voir les commentaires

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog