Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

2007-12-31T17:32:29+01:00

BONNE ANNEE

Publié par zoe

Les douze vœux de minuit !

Une nouvelle année qui commence.

Quel suspense haletant !

Sera-t-elle meilleure ou pire que celle d'avant ?

N'ouvrons pas cette page sur une touche défaitiste

Suivez-moi mes ami(e)s, et soyons optimistes.

Je vais vous souhaiter, pour chaque coup de minuit,

 Le plus merveilleux bonheur à vous mes ami(e)s,

Avec autant de vœux, il y en aura bien un

Qui sera exaucé, quel qu'il soit, pour chacun.

Premier coup de l'horloge, je veux vous souhaiter

Ce qui compte le plus... une bonne santé.

Au deuxième, je voudrais que chacun ait bien chaud.

Au troisième, puissiez-vous travailler mais pas trop.

Le quatrième... déjà, annonce le nouvel an

Et mon cœur vous souhaite d'avoir de l'argent.

Le cinquième met en moi une douleur profonde

Je souhaite la fin de la guerre dans le monde.

Encore un... je veux que les parents oubliés

Aient la chance de voir leurs enfants les visiter.

Déjà six et un autre retentit encore...

 Pour chacun... nourriture, boisson et réconfort.

Et l'amour dans tout ça ?

Je n'oublie pas et même,

J'y consacre tout un vœu, ce sera le huitième.

Bientôt neuf, plus que quatre, il faut une sélection

Que la joie emplisse de ses chants nos maisons.

Je souhaite également la fin de l'injustice

Et si je sais compter, ça nous fait déjà dix.

Au onzième, si vous avez tout le nécessaire,

Un peu de superflu... vous saurez quoi en faire.

 Le douzième, je vais vous laisser l'imaginer

Ainsi, je serai sûre de ne rien oublier.

Douze coups, douze vœux, douze mois de passés!

Mais douze nouveaux mois à venir !

Champagne pour tout le monde et encore

"BONNE ANNÉE" !

copyright @chezmaya.com

Voir les commentaires

2007-12-18T00:49:54+01:00

Le Schweissdissi

Publié par zoe

Le Schweissdissi En 1906, le Maire de Mulhouse, Emile Kaiser, souhaita remplacer l'ancienne fontaine monumentale (stockbrunnen), démolie en 1798, pour les fêtes de la réunion de Mulhouse à la France. Pensant bien faire pour le plaisir de ses citoyens, il lança un concours public destiné à doter la place de la Réunion, en face de l'hôtel de ville, d'une belle oeuvre d'art, censée représenter l'ardeur au travail de ses administrés. Comme aucun projet n'était à son goût, il fit d'abord construire une grande fontaine de 9 mètres de diamètre (Monumental Brunnen) et chercha une alternative pour son monument. Pour pouvoir orner le sommet de cette fontaine, il réussit à convaincre le conseil municipal de faire l'acquisition d'une statue qui avait été commandée au sculpteur autrichien F. Behr pour être installée à l'entrée du tunnel du Lochsberg en Suisse. Réalisée à Florence, en bronze, elle pèse 4500 kg et fait 5,60 mètres de haut. Le sculpteur s'est, semble-t-il, inspiré de la bible, qui dit quelque part "tu gagneras ton pain à la sueur de ton front", pour figurer un terrassier s'essuyant le front avec son avant bras. Cette statue, une fois réalisée, fut refusée par les autorités Suisses (on réalisera pourquoi plus tard !), ce qui permit au Maire de Mulhouse de faire ce qu'il croyait être une bonne affaire.... Le jour de l'inauguration, le 21 avril 1906, la statue devint la star de la place. Oui, mais voilà... la réaction d'une partie de la population ne fut pas celle attendue par le Maire ! De plus, les badauds affublèrent aussitôt ironiquement la statue du sobriquet de "Schweissdissi" (pouvant se traduire par "type en sueur" ou "Jean Baptiste qui sue" ).

                                                                   

Cette statue est très réussie, bien faite, réaliste et imposante. L'artiste a dû s'inspirer d'oeuvres antiques pour la perfection de l'attitude, le relief de la musculature, et le peu de vêtements. Seul un morceau de tissu cache ses attributs virils, ...mais pas son fessier !...Hélas pour la suite, car ce cul nu causera la perte du Schweissdissi ! On réalisa très vite que, quelle que soit l'orientation de la statue, les vertueuses paroissiennes du temple Saint Etienne ou le personnel de la mairie bénéficiaient d'une vue imprenable sur ces magnifiques parties charnues et musclées à souhait ! De toutes façons, quelle que soit l'orientation, la gigantesque statue montrait son cul à quelqu'un ! Si la municipalité décida de laisser du "temps au temps", en pensant que les ricanements, protestations, etc, allaient se calmer, il n'en fut rien ! Devant cette situation dramatique, le 14 septembre 1909, la statue, probablement trop en avance sur son temps, fut "exilée" dans le jardin d'horticulture du Tivoli, grâce à un don de 5000 marks de la Sté Industrielle de Mulhouse, qui aida la ville à dégager la place pour évacuer cette "chose si peu respectueuse des institutions". L'objet du litige fut bien entendu orienté vers les arbres.... L'incident semblait définitivement clos. Toutefois, du fait de la guerre 1939-45, la statue fut démontée et réquisitionnée par les Allemands pour récupérer le bronze. Celui-ci se révélant d'une mauvaise qualité, la statue du Schweissdissi survécut, et fut entreposée dans un chantier municipal. En 1950, elle retrouva sa place au Tivoli.

Elle servit même de symbole à la foire exposition.... Mais ce n'est pas fini... Au printemps 1990, juste avant la piétonisation de la place de la Réunion, notre colosse revint sur les lieux du "délit" pendant quelques semaines. Cette fois, pour ne pas faire de jaloux, il tournait sur lui-même sur un socle spécial, et redevint la mascotte de Mulhouse et l'attraction de la place. Comme quoi, selon l'adage connu : "on n'a pas de pétrole mais des idées" , la municipalité fit ainsi preuve d'imagination, d'un grand sens du partage, permettant à tous les promeneurs, commerçants, fonctionnaires municipaux, fidèles du temple et autres visiteurs, de bénéficier des énormes fesses du héros de la place, sans même à avoir à en faire le tour, pour les admirer en toute discrétion. Imaginez la suite de l'histoire si nos ancêtres y avaient pensé en 1906.... Les protestations de certains se firent encore entendre... Toutes les bonnes choses ayant une fin, le 7 avril 1990, notre statue retrouve le purgatoire et le cache-fesse des arbres et haies du Tivoli, où elle fut raccompagnée en grande pompe par les membres de la "Schweissdissi Confrérie Milhüsa*" en tenue d'apparat. Le 7 juillet 1996, pour le 90e anniversaire de son arrivée très remarquée sur la place de la Réunion, le Maire, le président de l'association éponyme, en présence des conseillers municipaux et autres personnalités, apposèrent une plaque commémorative retraçant l'historique de la plus célèbre statue de la ville. Quel est l'avenir du Schweissdissi ? Nul ne le sait ! On tremble à l'idée de voir le Tivoli perdre ses arbres et dévoiler à nouveau l'arrière train de ce pauvre travailleur ! On pourrait penser que la question ne se pose plus au troisième millénaire, mais les grincheux et autres faux-culs sont immortels, les paris sont ouverts au sujet du lieu de son prochain exil... Décidément, les travailleurs sont toujours mal-aimés quand ils n'ont rien à se mettre sur le cul ! (Source : www.nithart.com/anecdote) ------------------------------------------------------------------------------ *La "Schweissdissi confrérie" est une confrérie de sauvegarde de la langue alsacienne très active, qui organise tous les ans une manifestation où un acteur joue le rôle du Schweissdissi, dans le même appareil, faisant encore jaser toujours les mêmes.

Voir les commentaires

2007-12-11T01:20:56+01:00

Ambiance de Noel

Publié par zoe
decembre 2007

 

Quelques photos prises hier soir en me promenant au cnetre ville de mulhouse et au marché de Noel Place de la réunion a Mulhouse

Voir les commentaires

2007-12-06T00:07:31+01:00

Traditions

Publié par zoe

 

Voici pêle-mêle quelques traditions et coutumes de nos Noels

GASTRONOMIE

Les Bredalas
Une multitude de petits gâteaux de Noël alsaciens existe pour satisfaire le palais exigeant des gourmands, autant par leurs saveurs que par leur formes variées découpées à l’emporte pièce en forme de coeur, sapin, losange, trèfl e, lune, ou encore étoile. Avant d’être croqués, ils sont déjà une véritable fête pour l’oeil ! En Alsace, quand au crépuscule rougeoit l’horizon, on dit que c’est le Christkindel qui allume le four pour faire cuire les Bredele…

Les plus célèbres, les bredele se déclinent selon les ingrédients et l’aspect qu’on choisit de leur donner :
-butterbredele au beurre parfois glacés au citron,
-anisbredle ronds et soufflés à l’anis,
-shwowebredele aux amandes et dorés au jaune d’oeuf,
-spritzbredele petits sablés avec un zeste de citron,
-les lebkuchen sont des petites langues en pain d’épices au glaçage satiné,
-les leckerli, en forme de losanges, ont eux aussi une saveur pain d’épices,
-les springerle, ou pain d’anis, ont un goût typé et comptent parmi les premiers confectionnésen Alsace. Ils sont réalisés dans des moules sculptés aux divers motifs, et outre leur saveur, leur blancheur est parfaite quand ils décorent le sapin.

Les Epices
En Alsace, ils entrent dans la composition de nombreuses douceurs et mets. Selon les cas, ils viennent agréablement parfumer les petits gâteaux de Noël, donnent leur goût si typique au pain d'épices, embaument le vin chaud, et relèvent avec justesse les mets de la table de Noël. Les épices sont incontestablement les hôtes d'honneur des saveurs du Noël alsacien. Sucrées ou salées, les gourmandises alsaciennes s'accommodent à merveille de ces pointes de plaisir gustatif !

 - L’anis parfume deux variétés de biscuits secs très alsaciens, les anisbredele et les springerle.

- L’anis étoilé, aromatise le vin chaud et parfume les couronnes de l’Avent.

-La cannelle, une des plus anciennes épices, s’utilise moulue pour le pain d’épices ou Lebkuchen. On l’emploie séchée et roulée sous sa forme première de bâtonnet pour aromatiser le vin chaud.

- Les clous de girofle s’emploient pour le pain d’épices et le vin chaud, mais aussi pour les marinades de viande (dans le baeckeoffe par exemple) et la choucroute. A Noël, on les pique sur des oranges que l'on peut accrocher au sapin.

- La noix de muscade râpée offre son arôme au pain d’épices et au vin chaud et vient relever flammecküeche (tarte flambée), spätzle (spécialité de pâtes), soupes, tartes à l’oignon, gratins de pommes de terre, quenelles de foie ou de brochet...

Le Pain d'Epices
Les premières traces connues de fabrication du pain d’épices en Europe remontent à la période romaine. Le pain d’épices est cuit dans des moules en bois de noyer ou de buis à l’origine en forme de petits bonshommes. Fabriqué à base de miel et d’épices, ce petit gâteau sucré et moelleux a gagné une renommée bien méritée auprès des enfants. Dès la fi n du XVIè siècle, les épices d’Orient acheminées par le Rhin favorisent la confection du pain d’épices en Alsace.

 Dans la région, le village de Gertwiller en est la capitale. Aujourd’hui, deux entreprises perpétuent la tradition, Fortwenger et Lips. Elles gardent soigneusement le secret de la fabrication artisanale du pain d’épices. Un musée du pain d’épices, musée privé de Mr Habsiger, dirigeant de Lips, est ouvert au public et l’on peut y découvrir une remarquable collection autour de ce thème.

 Les Fruits et Agrumes
Ils enrichissent avec bonheur la palette d'arômes offerte par les épices, font souvent partie des ingrédients incontournables dans la composition des petits gâteaux et gâteaux de Noël et viennent même décorer la couronne de l'Avent ou le sapin.

- Les oranges, et les mandarines en fines tranches dans une coupelle près d'une source de chaleur sèchent en diffusant un parfum d'ambiance exquis, agrémenté si on le désire de cannelle ou de girofle. Les tranches d'oranges séchées donnent aussi une touche authentique au sapin de Noël ou à la couronne de l'Avent.     

- Les poires et pommes en fines tranches séchées feront aussi bien merveille pour la dégustation que pour la décoration.                         

- Les citrons entrent souvent dans la composition des petits gateaux de Noel                                                                           

- De petits quartiers de ces fruits, confits dans les petits gâteaux et gâteaux du Noël alsacien, leur donnent un caractère inimitable.  

- Dattes, figues, noix, noisettes, et amandes : associées ou non, elles sont savourées nature ou utilisées dans la réalisation des petits gâteaux et gâteaux de Noël. Elles agrémentent aussi la décoration comme les noix dans le sapin ou la couronne.

 LeVin Chaud                                                                                                   A l’approche de l’hiver, dans la fraîcheur du soir ou sous les flocons de neiges, sur les marchés de Noël ou près de l’âtre, le vin chaud réchauffe les coeurs. Préparé à base de vin blanc alsacien (Edelzwicker, Tokay Pinot Gris, Pinot blanc ou Gewurztraminer) ou de vin rouge alsacien (d’Ottrott, de Saint-Hippolyte ou d’Ammerschwhir) porté à ébullition, on l’agrémente de différentes épices (clou de girofle, cannelle, anis, noix de Muscade), d’une cuillerée de miel, de zestes de citron et de rondelles d’orange.

La Bière de Noel                                                   Au Moyen Age, les moines préparaient pour les festivités de Noël, une bière forte et riche en malte. En France, la tradition s’est depuis longtemps perdue. Ce n’est qu’en 1980, qu’elle fut remise au goût du jour par Rina Müller, grande dame de la bière en Alsace (brasserie Schützenberger) et présidente du Syndicat des Brasseurs de la région. Depuis lors la plupart des brasseries d’Alsace, comme Météor, Fischer, Saverne, Kronenbourg, Les 3 Brasseurs, réalisent un brassin de Noël, cuvée spéciale et offrent une variété de Bières de Noël pour tous les goûts.
La Bière de Noël est ronde, souvent épicée, de couleur ambrée, gouleyante, conviviale et titre environ 5 à 6°. Dégustée à une température idéale de 10-12° pour révéler ses flaveurs exquises, la bière de Noël accompagne à merveille aussi bien les petits gâteaux (excepté ceux à l’anis) que les plats salés comme le boudin noir ou blanc

 

Les Vins d'Alsace
Les vins d’Alsace ont une particularité. Contrairement aux autres vignobles français, leurs noms proviennent de leurs cépages et non du terroir auquel ils se rapportent. La gamme des vins d'Alsace offre la possibilité de savants mariages avec tous les mets alsaciens ou autres plats de circonstances, à l'honneur pendant la période de Noël : Gewurztraminer, Muscat d’Alsace, Pinot blanc, Pinot noir, Riesling, Sylvaner, Tokay Pinot Gris.

Le gewurtztraminer : Au cours de la veillée de Noël, un petit verre de Gewurztraminer vendanges tardives est un délice avec les petits gâteaux de Noël. Ce vin se marie aussi très bien avec le foie gras ou le foie d'oie poêlé.

Le muscat d'Alsace  : Se boit à l'apéritif, en grappillant les fruits secs, dattes, figues séchées, noix et noisettes qui se trouvent sur toutes les tables de fête, mais aussi en dessert avec la bûche glacée ou le gâteau aux dattes et en accompagnement du Bretzel de Nouvel An.

 Le pinot blanc : Il accompagne de manière agréable tout un repas : les volailles comme les rôtis et les poissons, les fromages et même les desserts. A recommander avec le Jambon ou le Kassler en croûte et les pâtés de viande.

 Le riesling : S'accorde avec les charcuteries, les volailles comme le coq au Riesling, les poissons comme la carpe frite ou la matelote et les crustacés servis à la table de Noël, huîtres, homard...

 Le pinot gris  : Accompagne avantageusement tous les plats. on pourrait cependant le recommander avec les gâteaux aux épices, le fromage de munster, et le chapon de plus en plus souvent servi à Noël.

 Précieuses vendanges tardives et sélection de grains nobles : L’Alsace est aussi réputée à travers le monde pour ses "vendanges tardives" et "sélections de grains nobles". Ces mentions spécifiques aux vignobles alsaciens, désignent des vins exceptionnels, produits en très petite quantité selon des critères parmi les plus stricts de toutes les AOC françaises.

Les Marchés de Noel



Le centre historique accueille un grand marché de Noël au pied du temple Saint-Etienne. Chaque année, la mise en scène des lumières et les décorations en tissu émerveilleront les promeneurs. Bordées des façades typiques de la place de la Réunion, une cinquantaine de maisonnettes en bois offrent un large choix de produits artisanaux. Des senteurs de vin chaud, pains d'épice, marrons chauds et bredele parfument le marché et vous invitent à goûter ces fameuses spécialités régionales. Avec ses illuminations festives uniques en Alsace et ses multiples animations telles que contes, chants participatifs, concerts de l'Avent et ateliers d’étoffes, Mulhouse est assurément un lieu privilégié pour vivre la magie de Noël.



Les traditions de Noël revêtent à Colmar une dimension particulière... Entrez dans l'univers féérique d'une ville d'art et d'histoire dont le patrimoine architectural exceptionnel sert d'écrin à la fête ! Colmar vous accueille et vous entraîne au fil des rues piétonnes illuminées à la découverte de ses cinq marchés de Noël jalonnant la Place des Dominicains, la Petite Venise, et le Koïfhus. Conçues comme un véritable spectacle, les décorations de Noël se conjuguent avec des illimitations nocturnes inédites dans la vieille ville. Une multitude d'animations contribuent à rendre unique le Noël à Colmar : concerts, contes, boîte à lettre géante du Père Noël, une patinoire illuminée sur la place Rapp. Clin d’œil à l’histoire : autrefois les employés de ville aspergeaient d’eau la place qui se transformait naturellement en patinoire avec le froid.



Depuis 1570, Strasbourg accueille chaque année le marché de Noël, le fameux « Christkindelsmärik ». Il s’agit donc du plus ancien marché de Noël de France ! C'est surtout en fin d'après-midi, lorsque la nuit tombe, que la magie s'installe : les vitrines brillent, les décorations embellissent les façades et les odeurs d'épices et de cannelle parfument les rues. Sur la place Kléber, le grand sapin installé dès la mi-novembre ravira les promeneurs.

Ceux-ci sont les 3 principaux mais vous trouverez des Marchés de Noel dans la plupart des villes et villages de l'Alsace tous aussi beaux

Coutumes et traditions


Le temps de l’Avent en Alsace a cette particularité, unique, d’être habité par autant de personnages, qui tous participent à l’atmosphère merveilleuse qui règne dans la région. Ils sont là, au coeur des animations et des marchés de Noël ou dans l’intimité des veillées, et transportent, par leur présence, petits et grands dans leur monde d’enchantement...

      Saint-Nicolas, le bienveillant : Saint-Nicolas, célébré à travers toute l’Europe du nord est le saint le plus populaire d’Alsace où il est vénéré depuis le XIème siècle. Habillé en évêque, il porte les attributs de la fonction : un long manteau rouge, une mitre sur la tête, une crosse à la main et une longue barbe blanche qui lui donne un aspect bienveillant.


     Christkindel, celle qui apporte les cadeaux : Le Christkindel (l’enfant Christ), est ce personnage qui apporte les cadeaux de Noël. Il est symbolisé par une jeune fille. Vêtue de Blanc, un voile accroché dans ses cheveux. Elle elle est coiffée d’une couronne de sapin avec 4 bougies et porte à la main un sceptre surmonté d’une étoile. Lumineuse, généreuse et clémente, elle symbolise la lumière et récompense les enfants sages. Mais elle ne vient jamais seule et sa candide apparition s’accompagne toujours de l’horrible Hans Trapp, ce personnage velu et grossier, muni de chaînes, vocifère sans cesse. Cet équivalent alsacien du Père Fouettard accompagne le Christkindel et inspire la terreur. Il a la charge des enfants désobéissants.

                  Les Crèches qui dans la religion chrétienne, est une mise en scène de la Nativité, c'est-à-dire de la naissance de Jésus. Elle est toujours associée aux fêtes de Noël. De nos jours, chacun a sa méthode pour rendre la crèche plus vivante et mettre en place des rituels pour ajouter chaque jour un petit personnage. Noël en Alsace met en valeur cette tradition ancestrale


             Véritable musée vivant de plein air, sur plus de vingt hectares, l’Ecomusée rassemble bâtiments, ateliers artisanaux, expositions qui évoquent la ruralité en Alsace aux XIXè et XXè siècles. A travers ses cycles d’animation, l’Ecomusée offre aux visiteurs une rétrospective vivante et une «re-création» des traditions et fêtes, transformées et enrichies au fil du temps. Travail, repos, festivités, les cycles continuent à rythmer notre vie d’aujourd’hui, et particulièrement à l’approche de Noël... on retrouve l’atmosphère intimiste de sa préparation en Alsace et des veillées d’autrefois. L'Ecomusée se distingue par un cheminement de culture et d’émotions qui redonne aux croyances, aux légendes, aux personnages un nouveau relief.

 





Voir les commentaires

2007-12-05T23:57:33+01:00

Noel

Publié par zoe

NOEL EN ALSACE

Voici quelques liens pour decouvrir nos traditions

http://www.noel-alsace.fr/traditions_de_noel/noel.php

http://www.marche-de-noel-alsace.com/avav.htm

 

 

 

Voir les commentaires

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog