Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Archives

2008-06-29T23:49:00+02:00

Poème de Lamartine

Publié par zoe

Aujourd hui journée  très fatiguante pas trop envie de faire la suite de mes vacances alors je vous propose le poème  "LE LAC" de Lamartine qu'il

 

 

Le premier contact de Lamartine avec les lacs savoyards remonte à 1815 lorsqu’il séjourne quelque temps à Nernier, sur les bords du Léman, entre Genève et Thonon-les-Bains. Le Lac du Bourget, il le découvre l’année suivante à Aix-les-Bains où il est venu se soigner. Il y rencontre Julie Charles. Cette fille de mère créole et femme d’un physicien célèbre de l’époque souffrait de tuberculose.

Julie Charles, maîtresse du poète, n'avait pas pu se rendre en août 1817 au Lac du Bourget où elle devait revoir le poète. Phtisique, elle mourut en effet peu après. Lamartine revient seul revoir les lieux qu'il a visités autrefois avec elle. Surpris de trouver la nature toujours semblable à elle-même et indifférente, il souhaite qu'elle garde au moins le souvenir de leur bonheur passé. La douceur mélodieuse des vers exprime heureusement le calme voluptueux d'une nuit d'été, et la fuite rapide des heures. L'œuvre, composée de quinze quatrains, rencontre un grand succès et propulse son auteur au premier rang de la poésie romantique et de la lyrique.


 

Ainsi, toujours poussés vers de nouveaux rivages,
Dans la nuit éternelle emportés sans retour,
Ne pourrons-nous jamais sur l'océan des âges
Jeter l'ancre un seul jour ?
 

Ô lac ! l'année à peine a fini sa carrière,
Et près des flots chéris qu'elle devait revoir,
Regarde ! je viens seul m'asseoir sur cette pierre
Où tu la vis s'asseoir !
 
Tu mugissais ainsi sous ces roches profondes ;
Ainsi tu te brisais sur leurs flancs déchirés ;
Ainsi le vent jetait l'écume de tes ondes
Sur ses pieds adorés.
 
Un soir, t'en souvient-il ? nous voguions en silence ;
On n'entendait au loin, sur l'onde et sous les cieux,
Que le bruit des rameurs qui frappaient en cadence
Tes flots harmonieux.
 
Tout à coup des accents inconnus à la terre
Du rivage charmé frappèrent les échos,
Le flot fut attentif, et la voix qui m'est chère
Laissa tomber ces mots :
 
« Ô temps, suspends ton vol ! et vous, heures propices,
Suspendez votre cours !
Laissez-nous savourer les rapides délices
Des plus beaux de nos jours !
 
« Assez de malheureux ici-bas vous implorent ;
Coulez, coulez pour eux ;
Prenez avec leurs jours les soins qui les dévorent ;
Oubliez les heureux.
 
« Mais je demande en vain quelques moments encore,
Le temps m'échappe et fuit ;
Je dis à cette nuit : « Sois plus lente » ; et l'aurore
Va dissiper la nuit.
 




























































« Aimons donc, aimons donc ! de l'heure fugitive,
Hâtons-nous, jouissons !
L'homme n'a point de port, le temps n'a point de rive ;
Il coule, et nous passons ! »
 
Temps jaloux, se peut-il que ces moments d'ivresse,
Où l'amour à longs flots nous verse le bonheur,
S'envolent loin de nous de la même vitesse
Que les jours de malheur ?
 
Hé quoi ! n'en pourrons-nous fixer au moins la trace ?
Quoi ! passés pour jamais ? quoi ! tout entiers perdus ?
Ce temps qui les donna, ce temps qui les efface
Ne nous les rendra plus ?
 
Éternité, néant, passé, sombres abîmes,
Que faites-vous des jours que vous engloutissez ?
Parlez : nous rendrez vous ces extases sublimes
Que vous nous ravissez ?
 
Ô lac ! rochers muets ! grottes ! forêt obscure !
Vous que le temps épargne ou qu'il peut rajeunir,
Gardez de cette nuit, gardez, belle nature,
Au moins le souvenir !
 
Qu'il soit dans ton repos, qu'il soit dans tes orages,
Beau lac, et dans l'aspect de tes riants coteaux,
Et dans ces noirs sapins, et dans ces rocs sauvages
Qui pendent sur tes eaux !
 
Qu'il soit dans le zéphyr qui frémit et qui passe,
Dans les bruits de tes bords par tes bords répétés,
Dans l'astre au front d'argent qui blanchit ta surface
De ses molles clartés !
 
Que le vent qui gémit, le roseau qui soupire,
Que les parfums légers de ton air embaumé,
Que tout ce qu'on entend, l'on voit et l'on respire,
Tout dise : « Ils ont aimé ! »

Voir les commentaires

2008-06-28T22:04:00+02:00

suite3 ......vacances a Aix

Publié par zoe

Jeudi 12 juin 2008 ce matin c’est Marie et sa sœur Irène
qui m’emmène aux thermes
je dois être prête a 7h45, re.....les mêmes soins que le lundi .Puis petite marche tranquille dans des
coins perdus d’Aix et suis quand même de retour au studio a 12h30








Cet après midi le soleil hésite à se montrer et finalement vers 15h il apparaît quand même alors balade dans la ville 


Parc des thermes

           Statue de Lamartine dans le parc florales des thermes
    

                                  
Arc de campanus
                                                                                                                                                                               
       Massif  floral devant la Mairie
 



Le casino                                                                  Centre Ville Sud 

                                            

et ce soir 17h concert d’orgue et de saxophone a l’église St Swithun
                                        par Frédéric LAGOUTTE au saxophone  soprano et alto
et Joseph COPPEY à l’orgue

Superbe concert avec au programme :

- Johann Heinrich SCHMELZER (1623- Prague 1680)

  Chacone

- Antonio VIVALDI (Venise1678 – Vienne 1741)

  Sonate en  fa majeur (Sicilienne, allemande, gigue)

- Guy RAFFIN

- Georges BIZET (Paris1638 – Bougival 1875)

  Agnus Dei

- Felix MENDELSSHON-BARTHOLDY (Hambourg 1809 – Leipzig 1847)

  Sur les ailes du Chant

- Johann Sébastian BACH

  Badinerie

- Joseph COPPEY (1941)

  Soleil glacé, L’Ame Sœur

- Jules MASSENET (Montaud-près de St Etienne 1842 – Paris 1912)

  Méditation de Thaïs

- Dimitri CHOSTAKOVITCH  (St-Petersbourg 1906 – Moscou 1975)

  Valse       

CE FUT UNE BELLE SOIREE INOUBLIABLE .............


                                  

Voir les commentaires

2008-06-28T00:53:00+02:00

suite2......vacances a Aix

Publié par zoe

Mercredi 11 juin 2008 ce matin réveil a 6h….dur  ensuite flâneries dans le centre ville piétonnier

Cet après midi  promenade en compagnie de Marie a Chanaz petit village nichée le long du canal de Savières, visite d un moulin a huile, puis flaneries dans les ruelles du village


   


                         

et visite d’une expo de peinture et d’une expo de différents artisanats a la sortie une averse nous surprend, nous regagnons vite la voiture et retour a Aix ...... a demain

Voir les commentaires

2008-06-27T00:20:00+02:00

suite1... vacances a Aix

Publié par zoe


Mardi 10 juin 2008 aujourd’hui réveil a 8h mon rdv au thermes est a 10h alors je profite de faire la grasse mat au programme bain de boue et arrosage  puis pour terminer une séance de bains a bulles après tout cela suis complètement éreinté  ouf !!!!!  que j ai fait la grasse matinée.

Cet après-midi ballade a Chambéry au centre ville nous prenons le petit train pour visiter les petites ruelles moyenâgeuse du vieux chambery .
Une vrai toile d’araignée le centre ville.
C'est une très belle ville qui a  su rénover son centre en préservant son cachet, ses vieilles demeures, ses petites ruelles (histoire
link - link et photos link)
                   
                                     a suivre.....

Voir les commentaires

2008-06-25T20:24:00+02:00

suite...vacances a AIX

Publié par zoe

Lundi 9 juin 2008 ce matin réveil a 6h45 fallait passer chez le toubib chercher la feuille pour les soins puis aller aux thermes et patienter 1h30 jusqu’a mon tour arrive et prendre les rendez-vous ca varie entre 6h30 et 10h30.

Je prends a navette pour monter aux thermes Chevalley et me voila prête pour commencer les soins. Aujourd’hui Bains de vapeur puis massage sous eau et une séance de piscine avec jet.



Cet après midi vu que le soleil est là profitons pour faire une promenade en bateau sur le lac du Bourget avec une escale a l’Abbaye de Hautecombe link










 ou l’on suit une visite guidée.      
       

a demain....

Voir les commentaires

2008-06-18T11:14:00+02:00

Vacances a AIX les BAINS

Publié par zoe

Samedi 7 juin arrivés a AIX dans la soirée vers 19h sous un ciel gris  Mon amie Marie m a récupéré les clefs de l’appart auprès de l’agence ….. heureusement car sinon on se trouvait dans la rue. Le studio est sympa dans le couloir 2 lits superposés, un petit placard à gauche la salle bain avec une baignoire …génial !!!! Je vais en profiter pour me prélasser dedans après un petit coin cuisine …..Zut il manque le lave vaisselle…vas falloir se coltiner la vaisselle

Vue du balcon

Dimanche 8 juin ce matin réveil tardif  eh oui …… ca n arrive pas souvent et vite sous la douche pour avoir les idées en place,  ensuite p’tit dèj tranquille ca aussi ce n’est pas dans mes habitudes et puis promenade  le long du lac sous un ciel couvert et voila les quelques rencontres que j ai faite le long du lac 













Des canards qui nagent ou qui cherchent leur pitance dans l’eau ou encore toute une famille qui fait sa promenade dominicale .

La progéniture est très ……. Indisciplinée


Il y a aussi Monsieur Cygne qui a des envies mais Madame n’est pas tout a fait d’accord elle se fait prier et il y a prise de bec. Apres mainte poursuite ….. Voila l’affaire est dans le sac











Monsieur continue sa promenade vers le large



et Madame fait sa toilette.


 









Nous voilà arrive au port il est 11h54 et le soleil n’est toujours pas là le thermomètre affiche 14°, une brocante se tient sur les quais, les badauds sont rares

Retour au bercail pour le déjeuner, sur le chemin du retour voila quelques palmipèdes qui font déjà la sieste.
Cet après midi voila que le soleil pointe le bout de son nez…… espérons qu’il daigne rester avec nous.
Super !!!!!Le soleil est de la partie cet après midi…. Promenade au port du
village du Lac de Bourget
qui se situe a une dizaine de km d’Aix les Bains puis petite visite dans le centre d’Aix pour prendre quelques repères et retour sur la promenade du lac juste a quelques pas d studio pour se prélasser sur un banc et se laisser caresser par les rayons du soleil.









VUE SUR AIX















Promenade le long du lac















 Vue sur le port

Voir les commentaires

2008-06-06T01:17:00+02:00

L'amitié

Publié par zoe

     IL EST DIFFICILE DE SE FAIRE DES VRAIS AMIS ET DE LES GARDER,
     MAIS LES EFFORTS FOURNIS POUR  ENTRETENIR UNE VERITABLE AMITIE EN VALENT VRAIMENT LA PEINE


  


L'AMITIE DOUBLE LES JOIES 
ET REDUIT DE MOITIE LES PEINES


Voir les commentaires

2008-06-04T20:02:00+02:00

Coquelicot, gentil coquelicot.....

Publié par zoe

Le coquelicot (Papaver rhoeas),
appelé aussi pavot coquelicot ou encore pavot rouge                     

J'ai descendu dans mon jardin
Pour y cueillir du romarin.

Gentil coqu'licot, Mesdames,
Gentil coqu'licot, nouveau !

Pour y cueillir du romarin
J' n'en avais pas cueilli trois brins

Gentil coqu'licot, Mesdames,
Gentil coqu'licot, nouveau !


Qu'un rossignol vint sur ma main
Il me dit trois mots en latin

Gentil coqu'licot, Mesdames,
Gentil coqu'licot, nouveau !


Que les homm's ne valent rien
Et les garçons encor bien moins !

Gentil coqu'licot, Mesdames,
Gentil coqu'licot, nouveau !


Des dames, il ne me dit rien
Mais des d'moisell' beaucoup de bien.



*******************************************************************************

Dans le langage des fleurs, le coquelicot incarne l'« ardeur fragile ».

Les noces de coquelicot symbolisent les 8 ans de mariage dans le folklore français.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


                                          Comme un petit coquelicot

Le myosotis, et puis la rose,
Ce sont des fleurs qui dis'nt quèqu' chose !
Mais pour aimer les coqu'licots
Et n'aimer qu'ça... faut être idiot !
T'as p't'êtr' raison ! seul'ment voilà :
Quand j't'aurai dit, tu comprendras !
La premièr' fois que je l'ai vue,
Elle dormait, à moitié nue
Dans la lumière de l'été
Au beau milieu d'un champ de blé.
Et sous le corsag' blanc,
Là où battait son cœur,
Le soleil, gentiment,
Faisait vivre une fleur :
Comme un p'tit coqu'licot, mon âme !
Comme un p'tit coqu'licot.
C'est très curieux comm' tes yeux brillent                        
En te rapp'lant la jolie fille !
Ils brill'nt si fort qu'c'est un peu trop
Pour expliquer... les coqu'licots !
T'as p't'êtr' raison ! seul'ment voilà
Quand je l'ai prise dans mes bras,
Elle m'a donné son beau sourire,
Et puis après, sans rien nous dire,
Dans la lumière de l'été
On s'est aimé ! ... on s'est aimé !
Et j'ai tant appuyé
Mes lèvres sur son cœur,
Qu'à la plac' du baiser
Y avait comm' une fleur :
Comme un p'tit coqu'licot, mon âme !
Comme un p'tit coqu'licot.

Ça n'est rien d'autr' qu'un'aventure
Ta p'tit' histoire, et je te jure
Qu'ell' ne mérit' pas un sanglot
Ni cett' passion... des coqu'licots !
Attends la fin ! tu comprendras :
Un autr' l'aimait qu'ell' n'aimait pas !
Et le lend'main, quand j'lai revue,
Elle dormait, à moitié nue,
Dans la lumière de l'été
Au beau milieu du champ de blé.
Mais, sur le corsag' blanc,
Juste à la plac' du cœur,
Y avait trois goutt's de sang
Qui faisaient comm' un' fleur :
Comm' un p'tit coqu'licot, mon âme !
Un tout p'tit coqu'licot.


Texte chanté par Mouloudjy
Paroles Raymond Asso
Musique Claude Valéry
1951


 

 

LE COQUELICOT
(Michelle d’Hautmont)

 

COQUELICOT quel joli mot

 Un mot qui rime avec bécot

 Léger baiser  -  rouge baiser

 Posé vite fait, tendre et léger

 

COQUELICOT Prince des champs

 Fragile et tremblant sous le vent

 Mais tellement beau sous le soleil

 Avec ses frères, il émerveille

 

COQUELICOT qui symbolise
 Les huit années d'union exquise

 Et qui incarne la frêle ardeur

 Dans le beau langage des fleurs

 


COQUELICOT vite se fâche

 Il se flétrit quand on l'arrache

 Du grand tapis si coloré

 Où il poussait en liberté

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Voir les commentaires

2008-06-04T00:44:00+02:00

Sény

Publié par zoe
Depuis  début mai notre dernier né a bien grandit ..... Il est devenu un adorable petit chaton



Voir les commentaires

2008-06-04T00:30:00+02:00

Le mur paien (Mont Ste Odile)

Publié par zoe

 

Le MUR PAIEN

du Mont Sainte Odile

 

Une énigme archéologique au coeur de l'Alsace

 

 



Le Mur Païen est l’un des sites les plus mystérieux d’Alsace.Le doute plane sur ses origines sans que jamais personne ne soit tombé d'accord. Ce mur mégalithique est-il du Xème avant notre ère, ou fortification germanique du Ier avant J.C. ou encore ouvrage mérovingien du VIIème siècle, on s'interroge toujours... Le mystère perdure, on peut cependant affirmer que plusieurs Le doute périodes de construction ou de remaniement se succèdent et supposer que le mont avant d'être un sanctuaire chrétien était déjà un lieu de culte !

Enceinte défensive ou enceinte cultuelle ?

Il dégage une étrange atmosphère, difficile de ne pas se laisser envoûter par cet endroit fantastique où se mêle un curieux jeu d’ombres et de lumières. Il s’étend sur près de 11 kilomètres tout autour du Mont-Sainte-Odile. Un sentier permet aux visiteurs d’y faire une belle promenade.

 

Son nom lui a été donné par le Pape Léon IX jugeant la construction antérieure à la période chrétienne.


Ci-dessous des liens qui vous permettront de découvrir plus sur ce fameux mur

http://www.mur-paien.fr/ensemble%20cadre%20nouveau.htm

http://www.photo-alsace.com/photos-mur+paien.html

http://pagesperso-orange.fr/baba-regio/mont-sainte-odile_odilienberg.htm

 

 

Voir les commentaires

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog